7 astuces pour desserrer les vis difficiles

7 astuces pour desserrer les vis difficiles

Les vis sont très faciles à utiliser, tant qu’elles se déplacent comme il se doit. Le problème survient lorsque les vis se bloquent et ne veulent pas tourner, ce qui nous oblige à chercher des alternatives pour les libérer.

L’un des principaux problèmes que nous rencontrons lorsque nous effectuons des travaux de bricolage, des réparations de toute machine électronique, d’appareils électroménagers et d’autres tâches similaires, est le problème des vis indisciplinées. Si le produit est en bon état, nous n’aurons pas beaucoup de mal à les retirer. Mais si la zone où se trouve la vis a été renversée, est exposée à l’humidité ou si nous avons forcé la vis pendant le processus d’assemblage, il est probable que nous aurons du mal à la desserrer.

Ce problème peut être évité si nous cherchons les meilleures vis pour nos assemblées, en fonction de leurs besoins spécifiques, et nous les traitons comme il se doit pendant le processus de serrage et de desserrage, le cas échéant. Toutefois, si vous avez déjà le problème devant vous, vous pouvez utiliser certaines des astuces ci-dessous pour desserrer les vis les plus tenaces.

1. utiliser le tournevis approprié

Bien que cela puisse paraître évident, nous avons parfois la mauvaise habitude d’utiliser un tournevis dont la pointe est trop petite ou trop grande sur une vis particulière. Cela peut empêcher la vis de tourner correctement et détériorer la tête de la vis. Un problème qui peut finir par détruire l’encoche et nous empêcher de retirer la vis sans utiliser de méthodes destructrices. C’est pourquoi il est essentiel de choisir le bon tournevis en fonction du type et de la taille de la vis dont vous avez besoin.

2. Un petit coup

Parfois, un léger coup sur la surface de la tête de vis peut suffire à desserrer la vis, à libérer la rouille et d’autres éléments éventuels, et à la concentrer correctement sur le rail de serrage des matériaux sur lesquels nous travaillons. Il est important que ces coups ne soient pas trop forts, car ils peuvent détériorer davantage la vis et aggraver le problème, la laissant pratiquement clouée. Il suffit parfois de quelques coups pour que la vis cède et puisse être retirée facilement.

3. Utiliser un tournevis électrique

Souvent, le problème des vis n’est qu’une question de force. Un problème que nous pouvons résoudre avec des produits tels que les tournevis électriques. Ces outils ont un couple beaucoup plus élevé que celui que nous pouvons générer manuellement, donc l’utilisation de ces dispositifs peut être utile pour ramener la vis à la normale et la retirer sans complications. Cependant, il est important que cette force soit croissante et progressive. Cela signifie qu’il faut augmenter progressivement le niveau de puissance de la perceuse et la vitesse de rotation, afin d’éviter d’endommager la vis ou de « passer la tête ».

4. Utiliser un lubrifiant

Cette astuce est très efficace avec les vis que l’on trouve à l’extérieur ou dans des endroits très exposés à la poussière et à l’humidité. L’utilisation d’une simple huile polyvalente permet d’éliminer une partie de la couche de rouille et de saleté qui a pu se former au fil du temps entre la vis et ce qu’elle contient.

L’élimination de cette couche de liaison réduit la résistance de la vis au desserrage et facilite son retrait. Comme alternative, certains bricoleurs recommandent l’utilisation d’un soda à colle. Le secret réside dans l’acide phosphorique contenu dans cette boisson rafraîchissante, qui peut également éliminer cette couche de liaison. Il est vrai, cependant, que cette dernière solution est plus collante que la simple huile de lubrification.

5. Ajuster les pièces

Lorsqu’une vis est engagée, cela peut être dû à un mauvais contact entre les pièces assemblées. Pensez, par exemple, à la couverture d’un ordinateur ou de tout produit électronique. Habituellement, le couvercle qui protège l’intérieur est dans la bonne position et ne se dérange pas pour être dévissé. Mais si le couvercle a bougé, s’est bombé ou présente une bosse, alors sa position et celle des différents éléments varient.

Si nous parvenons à retrouver la position initiale de ce couvercle, au moins dans la zone proche de la vis, il nous sera peut-être plus facile de procéder au desserrage du couvercle. C’est une tâche pour laquelle le produit tournevis peut nous aider en tant que base pour soulever ou corriger la position de la plaque autour de la vis, bien que comme toujours c’est un processus qui doit être fait avec soin, pour éviter d’autres dommages.

6. Un peu de chaleur

L’une des propriétés des métaux est leur capacité à se dilater avec la chaleur et à se contracter avec le froid. Cette propriété est très utile lorsqu’il s’agit d’extraire une vis encastrée. Tout ce dont nous avons besoin, c’est d’un pistolet thermique ou, si nous n’en avons pas, d’un sèche-cheveux bien alimenté.

Pour procéder, il est nécessaire de concentrer le pistolet sur la vis, en s’assurant que le jet d’air couvre toute la tête. La chaleur générée par le canon est transférée à travers la zone du filetage et va progressivement dilater la vis. En général, il faut environ 10 minutes pour réaliser l’expansion nécessaire. Une fois le processus terminé, nous devrons refroidir la vis avec de la glace pour provoquer une contraction rapide, afin de pouvoir profiter de l’espace qui a été créé avec le chauffage. Il va sans dire que ce procédé n’est valable que pour le desserrage de vis dans des zones non sensibles à la chaleur.

7. Pour les courageux

Si vous avez essayé toutes les astuces que nous vous avons proposées jusqu’à présent et que vous n’avez pas réussi à desserrer la vis, il est temps de passer à des solutions plus drastiques. Il s’agit notamment de scier la tête de la vis, si l’espace le permet, puis d’enfoncer l’excédent et de libérer la zone. Vous pouvez également utiliser un extracteur de vis, pour lequel il faudra percer la tête, placer l’outil et le frapper jusqu’à ce qu’il ressorte.

Ce sont les dernières options disponibles pour l’action et nous ne devrions les utiliser que lorsqu’il n’y a pas d’autre choix, en évaluant au préalable les dommages que nous pouvons générer sur les surfaces ou les équipements sur lesquels nous travaillons.

Guide